QR Code
https://stdm.lu/project/grunewald-housing-buildings/
Logements Grünewald
Maître de l’ouvrage
Société Nationale des Habitations à Bon Marché
Budget
€12 071 678
Surface
10157m2
Équipe STDM
Marta Cesarska Audrey Deheneffe Jean-Christophe Dujardin Aude Joannes
Site
Luxembourg, Luxembourg
Photos
Eric Chenal
Stabilité
Ney & Partners
Techniques spéciales
Dalzotto & Associés
Architecte paysagiste
AREAL Landscape Architecture
Mission
partielle
Catégorie
Tags
share this
Logements Grünewald

Ces trois immeubles de logements avec bureaux et consultations médicales situés dans le quartier du Grünewald à Luxembourg-Kirchberg sont la première collaboration de STDM avec la SNHBM (Société Nationale d’Habitations Bon Marché).

Le FUAK (Fonds d’Urbanisation et d’Aménagement du plateau du Kirchberg) et la SNHBM ont la volonté de se pourvoir de résidences alliant une grande qualité architecturale dans l’urbain et l’économie de moyens propre aux logements sociaux.

Conscient que les factures d’énergie sont avec le loyer une des premières dépenses des ménages, STDM propose dès 2010 des immeubles passifs au lieu du standard préconisé à l’époque. Cette approche induit de considérer les coûts d’investissement de grandes surfaces vitrées au sud pour l’optimisation des gains solaires ainsi que la mise en place d’une enveloppe thermique performante et de protections solaires efficaces, dans le contexte économique de constructions sociales. STDM propose également d’opter pour les choix de matériaux pérennes, nécessitant moins de coûts de maintenance et d’entretien dans le temps.

Afin de dégager les budgets nécessaires à ces priorités, un travail minutieux sur l’économie du projet est entrepris en donnant priorité à la qualité face à la quantité. Une distribution partielle des logements via coursives permet de réduire par deux le nombre d’ascenseurs et de cages d’escaliers, de même que les futures charges d’entretien. Le développement de détails extrêmement génériques et la répétition d’éléments de construction identiques (châssis, fenêtres, coulissants), ainsi que la planification « sans chute » de l’usage des matériaux, ont permis des gains d’échelle et la limitation de l’impact budgétaire des rebus.

La réduction obtenue des coûts de construction, d’acquisition, de maintenance et d’exploitation ont permis dans le budget original de donner à chaque logement la qualité spatiale d’une grand terrasse plein sud avec entrée de lumière généreuse qui rend au logement social la noblesse qu’il mérite.

share this
voir tous les projets sur la carte