Logements J.F. Kennedy
Maître de l’ouvrage
Société Nationale des Habitations à Bon Marché
Budget
€95 000 000
Surface
189 497m2
Équipe STDM
Alexandre Catulle, Arnaud Demeyer, Yan Hoffmann, Marc Holstein, Sarah Hittelet, Christian Liewer, Océane Madery, Angelo Nanni, Claire Plancheria, Emilien Poncelet, Odair Rodrigues Fortes, Martin Senkar, Stefan Stana, Nico Steinmetz, Valentina Verri
Site
Luxembourg,
Photos
STDM
Techniques spéciales
AIA Life Designers
Architecte paysagiste
AREAL Landscape Architecture
Exécution
2028
Acoustique
SPC Acoustique
Génie Civil
Bureau GREISCH
Mission
partielle
Stratégie circulaire
Metabolic
Catégorie
Tags
share this
Logements J.F. Kennedy

Ce projet d’habitations collectives propose 250 logements – depuis le studio au triplex 6 chambres – dans 8 immeubles, pour accueillir de l’ordre de 400 nouveaux habitants sur le plateau du Kirchberg.

Il contribue à la forte volonté du FUAK pour améliorer la mixité sociale, des fonctions et des typologies bâties sur ce plateau en développement depuis les années ’60.

Sur une longueur de plus de 400 m il comporte des gabarits très variés sur l‘Av. JF Kennedy, axe principal du Kirchberg, et des „Townhouses“ plus petits le long de la rue Fort Thüngen en contrebas.

Ces fronts bâtis fractionnés face aux grandes institutions européennes du quartier administratif et les petits gabarits au sud, améliorent la porosité le long du JFK et créent une articulation avec le quartier résidentiel au sud de cette longue avenue.

La forte déclivité du site entre les deux voiries est aménagée en cours-jardins collectifs suspendus, avec des espaces partagés, de rencontres, de fêtes, de cuisine ou de buanderies collectives autour.

Les bâtiments, implantés pour la plupart en profondeur par rapport à l‘avenue sont majoritairement distribués par des coursives à l’est, renforçant l’esprit partagé et collectif des jardins suspendus et garantissant une exposition sud-ouest à la grande majorité des espaces de vie privés.

Les façades en terre cuite striées verticalement apportent une dominante urbaine minérale aux fronts bâtis et les hauteurs libres variables de commerces amplement vitrés sur l’avenue dynamisent la perspective de celle-ci.

Un accent particulier est mis sur la mobilité douce en proposant un emplacement de vélo par chambre à coucher et sur la réduction de consommation d’eau potable en intégrant des systèmes de récupération des eaux grises pour alimenter les chasses de toilette tout au long de l’année.

share this
voir tous les projets sur la carte